Remédier aux intolérances alimentaires

article_intolerances

Depuis quelques années, nous entendons parler des intolérances et allergies alimentaires. Certains en sont victimes, d’autres en nient l’existence !

Les intolérances au gluten, produits laitiers et levures sont celles que j’observe quotidiennement dans ma pratique de naturopathie. Elles sont associées à des aliments particuliers qui affectent l’écosystème intestinal. À la différence des allergies alimentaires, les intolérances impliquent le métabolisme et le système immunitaire. Une intolérance est une réaction négative, plus souvent différée dans le temps, à un aliment, une boisson, ou un additif alimentaire. Comparativement à l’allergie alimentaire, il y a absence d’IgE (Immunoglobuline E), une classe d’anticorps capables de déclencher des réactions immunitaires rares mais sévères. Les symptômes d’allergies peuvent concerner la peau, les voies respiratoires, le système digestif ou une combinaison quelconque des trois.

L’intolérance alimentaire qui affecte le métabolisme a des effets directs et indirects sur la digestion, le foie, les intestins, les reins, le sang, le système lymphatique, le système endocrinien et les cellules. Il peut prendre plusieurs années avant que l’on réalise que nous sommes intolérants à un aliment. Les intolérances amènent souvent une souffrance quotidienne sans cause apparente. De plus, elles peuvent changer, diminuer ou s’accentuer selon les années et notre mode de vie. Il est donc difficile de les diagnostiquer et de les traiter avec un protocole particulier. À long terme, elles créent un terrain propice aux maladies en ralentissant le métabolisme et en favorisant la fermentation et la putréfaction.

Qu’est ce qui cause les intolérances alimentaires et comment y remédier ?

1. Le stress :

Lorsque nous en sommes victimes, le système nerveux fonctionne en mode de survie ! Les fonctions de digestion, d’assimilation, de la reproduction, du sommeil et d’élimination sont ralenties. Ceci ne favorise pas la digestion, le calme, les sécrétions digestives et la mobilité du tractus gastro-intestinal.

Astuces pour y remédier :

  • Prendre le temps de manger et de mastiquer longuement.
  • S’accorder un moment de détente chaque jour
  • Identifier les émotions, les besoins et effectuer des demandes claires envers soi-même et les autres pour permettre au stress physique et nos perceptions de diminuer.

2. Une déficience en enzymes :

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous pouvons manquer d’enzyme. Une mauvaise mastication en est une, de mauvaises combinaisons alimentaires et des mauvais choix d’aliments en sont d’autres. De ces raisons découlent des problèmes de digestion impliquant l’estomac, le petit intestin, le foie et le côlon.

Astuces pour y remédier :

  • Pratiquer de bonnes combinaisons alimentaires pour éviter de putréfier et de fermenter les aliments.
  • Favoriser l’ajout d’aliments vivants tels que les fruits et légumes crus à votre quotidien puisqu’ils contiennent des enzymes.
  • Favoriser une alimentation hypotoxique afin d’éviter l’accumulation de résidus toxiques causant de la putréfaction et facilitant ainsi un terrain propices aux maladies chroniques.

3. L’accumulation de résidus :

Certains aliments nocifs créent des résidus toxiques dans le corps qui génèrent des réactions immunitaires et rendent notre terrain propice aux maladies chroniques. Notre alimentation moderne est inadaptée à nos enzymes. Cela crée de la putréfaction qui affecte l’équilibre acido-basique du corps. Les intolérances alimentaires créent un ralentissement de la digestion ce qui engendre de la putréfaction.
Astuces pour y remédier

  • L’oxygène, notre premier aliment est le seul aliment pouvant neutraliser l’acidité.
  • Opter pour une alimentation basse en toxicité (hypotoxique).
  • Favoriser de bonnes combinaisons alimentaires.
  • Éviter de manger 3 heures avec le coucher afin d’optimiser la digestion.
  • Favoriser la consommation de protéines végétales et diminuer les protéines animales.
  • Intégrer des plantes, herbes et épices favorisant l’alcalinité, la digestion, la flore intestinale et l’élimination.

Et si le corps nous parlait ?

Le corps est une vraie foire aux mystères ! Il enregistre toutes sortes de mémoires émotionnelles. Je me souviens de conflits autour de la table lors de mon enfance ou d’états émotifs lors des repas. Mes réactions d’enfant étaient de refuser la nourriture de mes parents. Cela me permettait d’avoir une forme d’attention, plutôt négative mais en tant qu’enfant ce mécanisme était inconscient. Je me demande si certaines de mes intolérances n’auraient pas été causées par ces malaises. Le corps nous alerte d’inconforts et nous oublions souvent nos émotions. À ce jour, nous ne faisons pas encore de liens concrets à ce sujet. Par contre, j’observe qu’une personne faisant un cheminement alimentaire et émotif obtient toujours de beaux résultats et son corps physique réagit positivement en cessant les alertes aigües et mécanismes de défense inconfortables.

Aller plus loin

Vous en avez assez des ballonnements, gaz, maux de tête et autres inconforts? Vous avez l’impression d’être en réaction à ce que vous mangez et ce de façon régulière ? Il existe plusieurs tests d’intolérances alimentaires fiables qui peuvent vous aider à vous engager dans un cheminement alimentaire ou une thérapie de coaching qui aidera à intégrer graduellement de saines habitudes au quotidien.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Envoyer à un ami
Partager sur print
Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez à l'affût des nouveautés et des événements

Retour haut de page